Asian Carps
ISC Inner Banner
Accueilbreadcrumb separatorSurveillance, prévention et interventionbreadcrumb separatorBarrières de dispersion électriques dans le réseau hydrographique de la région de Chicago

Barrières de dispersion électriques dans le réseau hydrographique de la région de Chicago

Puisque le réseau hydrographique de la région de Chicago est le plus vaste lien continu que l'on connaisse entre les bassins des Grands Lacs et du fleuve Mississippi, il constitue le plus grand risque en ce qui concerne le transfert des espèces aquatiques envahissantes. Des barrières de dispersion électriques se trouvent près de Romeoville, en Illinois, dans le canal sanitaire et naval de Chicago, qui fait partie du réseau hydrographique de la région de Chicago. Ces barrières visent à empêcher la migration des poissons entre les bassins du fleuve Mississippi et des Grands Lacs, par le canal sanitaire et naval de Chicago. Elles sont faites d'électrodes en acier fixées au fond du canal et sont contrôlées depuis un bâtiment adjacent. L'équipement dans le bâtiment de contrôle produit une impulsion de courant continu dans les électrodes, créant dans l'eau un champ électrique qui dissuade les poissons de franchir la barrière. Cette méthode n'empêche pas la circulation des bateaux dans les voies navigables.          

  

Le plan de surveillance et d'intervention des États-Unis a comme objectif de déterminer la meilleure stratégie pour entreprendre des mesures de surveillance et d'intervention qui permettront d'empêcher les carpes asiatiques d'établir des populations autonomes dans le réseau hydrographique de la région de Chicago et le lac Michigan. 

Voici les cinq objectifs stratégiques pour réaliser l'objectif global :


1.       Déterminer la répartition et l'abondance des carpes asiatiques dans le réseau hydrographique de la région de Chicago, et se servir de ces renseignements pour orienter les mesures d'intervention en vue de leur élimination.

La connaissance de la répartition des carpes asiatiques dans le réseau hydrographique de la région de Chicago permettra aux décideurs de déterminer les mesures les plus appropriées pour empêcher les carpes de pénétrer dans le lac Michigan, et les endroits où ces mesures doivent être mises en place.

2.       Éliminer dans toute la mesure possible les carpes asiatiques découvertes dans le réseau hydrographique de la région de Chicago.

Le groupe de travail chargé de la surveillance et de l'intervention adopte une approche prudente en tentant d'éliminer toutes les carpes asiatiques connues en amont des barrières de dispersion électriques. L'élimination peut se faire incidemment lorsque les carpes asiatiques sont capturées pendant la surveillance courante, ou dans le cadre de mesures de surveillance saisonnières intensives qui ciblent des zones précises du réseau hydrographique.

3.       Cerner et évaluer toute vulnérabilité dans l'actuel système de barrières électriques de dispersion et intervenir à cet égard afin d'empêcher les carpes asiatiques d'entrer dans le réseau hydrographique de la région de Chicago.

De nombreuses mesures ont été prises ou sont envisagées pour empêcher les carpes asiatiques de pénétrer dans le réseau hydrographique et, enfin, dans le lac Michigan. Parmi celles-ci, il y a l'amélioration des barrières de dispersion électriques dans le canal sanitaire et naval de Chicago grâce à la construction de nouvelles barrières, et l'utilisation des barrières selon des paramètres adéquats afin de mieux repousser les petits et les gros poissons.

4.       Déterminer le point d'entrée des principales populations de carpes asiatiques dans la rivière Illinois, et le succès de reproduction de ces populations.

Il est essentiel de recueillir des données sur la densité des populations de carpes en aval des barrières de dispersion électriques afin de bien évaluer le risque que les carpes traversent les barrières, d'établir des mesures d'intervention pour réduire le risque de passage des poissons, et de mettre en œuvre des mesures de contrôle des populations en aval.

5.       Améliorer notre compréhension des facteurs qui sous-tendent la probabilité que les carpes asiatiques s'établissent dans les Grands Lacs. 

Pour atteindre l'objectif global, il importe de comprendre la combinaison des variables environnementales et biologiques susceptibles d'entraîner l'établissement de populations de carpes asiatiques dans les Grands Lacs. De plus, cela peut faciliter les décisions concernant les mesures d'intervention à prendre lorsque des carpes asiatiques sont détectées ou capturées dans le réseau hydrographique de la région de Chicago. 

 

Vingt projets sont proposés en vue d'atteindre les objectifs généraux du plan de surveillance et d'intervention 2014-2016. Les plans de projet sont inclus pour démontrer l'ensemble des travaux qui seront en cours ou entrepris durant l'année à venir. Les projets peuvent être classés géographiquement (réalisés en amont ou en aval des barrières de dispersion électriques). 

Ils sont regroupés en cinq catégories :  

  1. Projets de surveillance 
  2. Projets d'élimination et évaluations 
  3. Évaluations de l'efficacité des barrières 
  4. Évaluations de l'efficacité de l'équipement et projets de développement 
  5. Surveillance des voies de rechange  

Divers outils d'échantillonnage et d'élimination permettent de réaliser les objectifs du plan décrit plus haut. Parmi ces outils, il y a le matériel d'échantillonnage traditionnel (pêche à l'électricité, trémail, filet maillant expérimental, verveux, filet-trappe, filet traînant, senne); les pesticides chimiques (roténone); les appareils de détection sonore et d'imagerie de haute technologie (télémétrie sonore et hydroacoustique, sonar DIDSON, sonar à balayage latéral); et les techniques de conception nouvelle ou d'avant-garde (ADN environnemental, canons à eau, obstacles chimiques, appâts alimentaires).

 

 

Haveneaux pour les larves

Au cours des quatre dernières années, des haveneaux de 0,5 mètre de diamètre ont été utilisés pour l'échantillonnage des œufs et des larves de carpes asiatiques à des stations situées le long de la voie navigable Illinois tout entière. De 2010 à 2013, des œufs et des larves de carpes asiatiques n'ont été recueillis que dans le cours inférieur de la rivière Illinois. La surveillance des œufs et des larves de poissons s'est poursuivie aux stations de l'ensemble de la voie navigable en 2014; elle a commencé lorsque la température de l'eau est devenue propice au frai des carpes asiatiques.


Contrat avec les pêcheurs commerciaux 

L'Illinois Department of Natural Resources a engagé à contrat des pêcheurs commerciaux qui l'aident à procéder à la surveillance et à l'élimination à l'échelle de la voie navigable, en amont et en aval des barrières de dispersion électriques. Les pêcheurs commerciaux sont en mesure de fournir des connaissances approfondies sur les habitats des carpes asiatiques dans les grandes rivières de l'Illinois, ainsi qu'une expérience pratique de capture des carpes. Ils possèdent des bateaux de dimensions appropriées et l'équipement spécialisé nécessaire à l'efficacité des activités de pêche au filet.


Roténone

La roténone est un pesticide à large spectre employé pour éliminer des populations de poissons. Précieux outil d'éradication des carpes asiatiques, ce produit chimique représente peut-être la meilleure technique d'échantillonnage qui soit pour déterminer l'abondance d'une population de poissons, en particulier dans les eaux profondes qui forment une grande partie du réseau de voies navigables de la région de Chicago. Lorsque le produit est appliqué dans des zones confinées où la température de l'eau est appropriée, la plupart des poissons traités flottent à la surface de l'eau; dans les trois ou quatre jours suivant l'application, on peut les recueillir, les identifier et les compter. Bien que les traitements à la roténone soient très utiles, les récentes expériences qui ont eu lieu dans le réseau de voies navigables de la région de Chicago ont démontré qu'ils nécessitent beaucoup de planification, de travail et de dépenses. L'application du produit chimique se limite à des zones de traitement ciblées dans le réseau de voies navigables, puisqu'on juge peu pratique le traitement du réseau en entier compte tenu des coûts, de la logistique et de la disponibilité du produit.


Études sur le sonar d'identification à double fréquence (DIDSON) et la télémétrie

Le Carterville Fish and Wildlife Conservation Office du U.S. Fish and Wildlife Services, avec l'aide du United States Army Corps of Engineers (USACE), réalise un projet où l'on se sert du sonar DIDSON pour observer le comportement des poissons étiquetés et non étiquetés dans les barrières électriques et à proximité de celles-ci. Le sonar DIDSON est une caméra acoustique que l'on peut utiliser en eau trouble pour observer, en temps réel et en perturbant très peu l'environnement, le comportement des poissons et l'endroit où ils se trouvent. L'observation du comportement des poissons à la barrière procure des données utiles sur l'efficacité des impulsions électriques transmises aux poissons de la plupart des tailles. Le USACE dirige les travaux, utilisant la télémétrie à ultrasons, pour évaluer directement l'efficacité des barrières de dispersion électriques en déterminant si les poissons étiquetés sont capables d'affronter ou de pénétrer les barrières. Les autres objectifs du projet de télémétrie consistent à déterminer si les carpes asiatiques peuvent se frayer un chemin dans les écluses de la voie navigable Illinois, à établir le point d'entrée des populations de carpes et à vérifier directement comment les poissons plus petits réagissent aux barrières. Le USACE utilise également une technologie novatrice pour surveiller les mouvements des poissons près des barrières de dispersion électriques.