Asian Carps
ISC Inner Banner
Accueilbreadcrumb separatorSurveillance, prévention et interventionbreadcrumb separatorDispositifs de dissuasion acoustiques

Dispositifs de dissuasion acoustiques

Les dispositifs de dissuasion acoustiques utilisent des ondes de pression et des ondes sonores (bruit) pour influencer le comportement des organismes aquatiques ou les blesser. En ce qui concerne les poissons, les espèces dotées d'une vessie natatoire sont les plus vulnérables aux sons émis sous l'eau. Comme les carpes font partie de cette catégorie, elles devraient être sensibles aux sons émis sous l'eau qui correspondent à la fréquence de résonance de la vessie natatoire. Le recours à l'insonification sous-marine pourrait s'avérer efficace dans le contrôle du déplacement des carpes dans des voies navigables restreintes, où il leur est impossible d'éviter le bruit. Si la vessie natatoire des carpes asiatiques est sensible à des fréquences précises, cette approche peut avoir comme avantage de cibler seulement les carpes, sans qu'il y ait de répercussions sur les autres espèces.

   

Il existe deux grands types de dispositifs de dissuasion acoustiques :

 À onde continue    À ondes pulsées
Ondes acoustiques de haute intensité et de basse fréquence produites par un réseau de sources sonores actif à basse fréquence.

Ce réseau est formé d'un ensemble d'émetteurs acoustiques produisant des sons qui irritent les poissons.

Créée au départ par la United States Navy pour détecter les sous-marins (Tyler, 1992),
cette méthode est actuellement mise à l'essai pour déterminer si elle peut servir de moyen de dissuasion, ou faire partie d'un système de déviation des poissons ou d'une barrière.
   Ondes sonores et de pression de haute intensité produites par une source sonore (canon à eau, canon à air, dynamitage).

Il irrite, blesse ou tue les organismes aquatiques.

Les canons à eau produisent des ondes sonores au moyen d'un piston pneumatique ou hydraulique.

Une très faible pression de service à un niveau sublétal peut inciter les poissons à s'éloigner de la source.



Efficacité générale


Voici les diverses réactions possibles des poissons aux bruits forts : 

  • Aucune réaction
  • Évitement à court terme (éloignement de la source sonore)
  • Évitement à long terme (modification du comportement pour éviter le bruit)
  • Dommages physiologiques (perte de l'ouïe)
  • Mort (perturbation des tissus)

Divers facteurs influent sur l'efficacité, dont la fréquence des ondes de pression, leur intensité, leur durée et la distance de la source sonore.


Contraintes liées au fonctionnement


L'utilisation répétée de ces technologies... 

  • Risque d'endommager les parois de canal et les structures sous-marines
  • A des répercussions sur la navigation
  • Risque de causer des problèmes de sécurité, possiblement exiger l'adoption de restrictions quant à l'accès public
  • Les deux contrôles peuvent exiger le blindage et l'étaiement des parois de canal et des structures sous-marines pour qu'elles résistent aux ondes de choc répétées.