Asian Carps
ISC Inner Banner
Accueilbreadcrumb separatorMenacébreadcrumb separatorÉvaluation des risquesbreadcrumb separatorAperçu de l’évaluation des risques socioéconomiques liés à la présence de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs

Aperçu de l’évaluation des risques socioéconomiques liés à la présence de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs


La carpe de roseau peut perturber l’équilibre de la vie aquatique dans les lacs et les rivières, modifier les cycles nutritifs en raison de son comportement alimentaire agressif et se reproduire rapidement. De plus, la carpe de roseau n’a pas de prédateurs en Amérique du Nord une fois qu’elle a atteint une certaine taille. Par conséquent, elle peut accroître la concurrence et supplanter les espèces de poissons indigènes, y compris les poissons qui sont importants pour la pêche commerciale ou récréative.


En 2019, Pêches et Océans Canada a publié une évaluation des risques socioéconomiques liés à la présence de carpes de roseau dans le bassin des Grands Lacs. Le présent rapport fournit des renseignements essentiels concernant les répercussions sur notre économie et notre société qui pourraient découler de l’établissement et de la propagation de la carpe de roseau. Les renseignements présentés sur cette page Web résument certaines des constatations principales du rapport.

 

Valeurs de référence des activités touchées dans le bassin des Grands Lacs


L’évaluation des risques socioéconomiques liés à la présence de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs fournit une estimation des valeurs économiques de diverses activités ayant lieu dans le bassin des Grands Lacs et autour de celui-ci qui pourraient être touchées par la carpe de roseau. Des valeurs de référence ont été établies pour la pêche commerciale, la pêche récréative, la navigation de plaisance, la chasse, l’utilisation des plages et des rives des lacs et l’observation de la faune. Ces valeurs de référence ont été estimées à l’aide de la documentation existante, dans laquelle la recherche est axée sur les dépenses effectuées et le surplus du consommateur pour chaque activité. Les valeurs de référence de chaque activité sont présentées dans le tableau 1. 

 

Tableau 1. Valeurs économiques de diverses activités ayant lieu dans le bassin des Grands Lacs et autour de celui-ci pour le Canada et les États-Unis.

 

Pêche commerciale

Afin d’évaluer l’incidence de la carpe de roseau sur la pêche commerciale, cette étude portait sur les conséquences écologiques sur les espèces indigènes qui font l’objet d’une pêche commerciale dans les Grands Lacs. La valeur actuelle estimée de l’industrie de la pêche commerciale est d’environ 230 millions de dollars américains par année au Canada et d’environ 145 millions de dollars américains par année aux États-Unis. La présence de la carpe de roseau augmenterait les coûts et diminuerait les revenus des pêcheurs commerciaux. Elle aurait également de multiples répercussions sur la pêche commerciale, notamment : 


• une réduction de la quantité de nourriture et de la superficie de l’habitat des populations de poissons visées par la pêche commerciale, réduisant ainsi les prises de ces poissons;
• une réduction de la qualité des espèces de poissons indigènes;
• une augmentation des coûts d’exploitation de la pêche commerciale en obligeant les pêcheurs commerciaux à parcourir de plus longues distances pour capturer des poissons, réduisant ainsi les profits.


Figure 1. Répercussions de la présence de la carpe de roseau sur la pêche commerciale


En 2016, les principaux groupes d’espèces d’eau douce provenant des eaux canadiennes des Grands Lacs destinées à l’exportation nationale étaient la perchaude, le corégone, le doré jaune, la truite, le brochet et l’éperlan.

Dans cette étude, on estimait qu’en l’absence de mesures de prévention supplémentaires, l’incidence totale estimée sur l’industrie de la pêche commerciale en 10 ans serait de 244 millions de dollars au Canada et de 102 millions de dollars aux États-Unis.

Le lac Érié serait le plus touché, suivi par les lacs Michigan, Huron et Ontario. Les impacts sur le lac Supérieur devraient être négligeables.


Pêche récréative



Les répercussions sur la pêche récréative ont été définies en examinant en quoi les pêcheurs à la ligne seraient touchés. Plus précisément, l’étude portait sur la façon dont la présence de la carpe de roseau pourrait entraîner une réduction du nombre de jours de pêche à la ligne. La valeur de la pêche récréative à la ligne est estimée à environ 556 millions de dollars américains par année au Canada et à 3 milliards de dollars américains par année aux États-Unis. La présence de la carpe de roseau pourrait avoir de nombreuses répercussions sur la pêche récréative, notamment :

·      une réduction de la diversité des poissons indigènes et de la taille des populations;

·      une diminution de la demande de voyages de pêche en raison d’une diminution de la qualité des jours de pêche.

 

 

Figure 2. Répercussions de la présence de la carpe de roseau sur la pêche récréative

Cette étude a estimé qu’en l’absence de mesures de prévention supplémentaires, les répercussions sur les activités de pêche récréative en 10 ans seraient d’environ 345 millions de dollars américains au Canada et de 2,4 milliards de dollars américains aux États-Unis.

Le lac Érié serait le plus touché, suivi par les lacs Michigan, Huron et Ontario. Les impacts sur le lac Supérieur devraient être négligeables.

Incidences sur les autres activités récréatives 


La présence de la carpe de roseau pourrait avoir une incidence nuisible sur d’autres activités récréatives dans la région des Grands Lacs, notamment la chasse, la navigation de plaisance, l’utilisation des rives et l’observation de la faune. Les résultats des incidences potentielles sur ces activités sont résumés dans le tableau ci-dessous. 


 

Tableau 2. Estimation de la valeur des activités récréatives autour des Grands Lacs ainsi que des menaces et des répercussions possibles de la présence de la carpe de roseau. Aucune donnée n’était disponible sur la valeur estimée des impacts. Remarque : Les valeurs sont exprimées en dollars américains.

Incidences culturelles et sociales


Des incidences culturelles et sociales sont anticipées dans le cas où la carpe de roseau s’établit dans les Grands Lacs. La présence de la carpe de roseau pourrait nuire à l’image publique des Grands Lacs à l’échelle régionale, nationale et internationale; toucher directement le bien-être des résidents qui vivent à proximité des Grands Lacs; nuire potentiellement aux pêcheurs de subsistance d’espèces indigènes; et réduire la valeur sociale, culturelle et spirituelle des lacs et des activités liées aux lacs.
L’étude a également abordé la façon dont l’établissement de la carpe de roseau peut avoir des répercussions sur les pêcheurs de subsistance. Voici certaines de ces répercussions :

• Les changements dans l’écosystème pourraient entraîner une réduction de la biodiversité et de la qualité des aliments pour les pêcheurs de subsistance; ils pourraient également avoir une incidence sur les droits des Premières Nations.
• L’augmentation des coûts de la pêche en raison des distances plus longues à parcourir pour pêcher.
• La perte de l’importance et de l’utilité du savoir traditionnel et des observations, du transfert intergénérationnel de ce savoir et de la culture, et l’évolution des modes de vie.
• La perte ou la dégradation de la pêche et de la chasse en milieu aquatique peuvent avoir une incidence sur l’alimentation traditionnelle et menacer la sécurité alimentaire et la santé des collectivités et des membres des Premières Nations.
• L’encouragement possible d’une concurrence accrue entre les pêcheurs de subsistance et entre les pêcheurs de subsistance et les pêcheurs à la ligne récréatifs pour un nombre restreint d’espèces indigènes.
• La carpe de roseau peut consommer du riz sauvage (Zizania palustris), une plante qui a une valeur de conservation, de réhabilitation et de culture pour les Grands Lacs.


Figure 3. Répercussions de la présence de la carpe de roseau sur la pêche de subsistance

 

 

Conclusion

 

Les Grands Lacs offrent de nombreux services et avantages aux résidents du Canada et des États-Unis. Cette étude estime que si aucune mesure préventive n’est prise, l’établissement de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs pourrait avoir de nombreuses et graves répercussions socioéconomiques.  Il n’y a actuellement aucune preuve de l’existence d’une population établie dans les eaux canadiennes. Or, Pêches et Océans Canada continue de collaborer avec ses partenaires en Ontario et aux États-Unis pour empêcher l’établissement de l’espèce et protéger les valeurs économiques et sociales du Canada grâce à une prévention et à une intervention proactives.

Lisez l’évaluation complète des risques socioéconomiques ici.

 

Pêches et Océans Canada. Hayder, S. 2019. Évaluation des risques socioéconomiques de la présence de la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs.